Quand les épices font monter la température...

Les épices ont-elles réellement une influence sur notre libido? Nous avons tous entendu parler du gingembre et du ginseng qui auraient un effet sur notre stimulation sexuelle. La médecine chinoise, elle, concentre toute son attention sur les aliments tonifiant le yang, comme solution à bien des maux.  

A ce jour, personne n'a jamais vraiment réussi à (ou souhaité) démontrer de manière formelle et scientifique leurs effets sur notre métabolisme. Cependant, cependant...

Alors qu'il apparait que la forme suggestive de certains aliments réveille quelques idées coquines, les véritables responsables de l'excitation ne seraient autre que les cellules nerveuses. Stimulées par des substances comme la choline (présente notamment dans les légumes verts, la levure de bière, le jaune d'oeuf, les germes de blé,..) ou le phényl (personne ne remettra en cause le chocolat non?) ou encore le iode et le zinc (huîtres et crustacés, comme la langouste ou les écrevisses), ces cellules se mettent en activité de manière intense, réchauffent le corps et réveillent alors le yang. 

Les épices vont également agir comme de véritables accélérateurs des sensations. A ce jeu, cannelle, réglisse, anis, safran, romarin, verveine, moutarde ont bonne presse.

S'il apparaît évident que l'alcool va réduire les inhibitions, l'abus d'alcool conduit par contre au cul-de-sac. 

Contrairement à l'imaginaire populaire associé à la cuisine du Kamasutra qui recommande l'ajout d'aliments mystiques (coeur de pigeon, chair de yéti, hirondelle et autres crinière de Pégase), une traditionnelle fondue au fromage (pas trop arrosée par contre) aurait elle aussi des vertus particulièrement stimulantes.... Avis aux amateurs?

 

Laisser un commentaire